«

»

Traiter la dépendance aux jeux

Traiter la dépendance aux jeux

 

Voici les symptômes du jeu pathologique

  • Habitude inadaptée, incessante et répétée du jeu, comme en certifient au moins cinq des déclarations suivantes :
    • obsession par le jeu
    • nécessité de jouer avec des montants d’argent grandissants pour arriver à l’état d’excitation voulu
    • concentrations répétées mais inefficaces pour contrôler, diminuer ou arrêt de l’usage du jeu
    • émoi ou irritabilité lors des expériences de réduction ou d’arrêt de l’expérience du jeu
    • jeu pour fuir aux difficultés ou pour décharger une humeur dysphorique
    • après avoir perdu de l’argent au jeu, repartir généralement jouer un autre jour pour récupérer ses pertes
    • tromper sa famille,  son praticien ou à d’autres pour cacher l’ampleur réelle de ses habitudes de jeu
    • perpétrer des actes illicites, tels que falsifications, vols, ou trafic d’argent pour payer l’expérience du jeu
    • mettre en péril ou perdre une liaison passionnelle sérieuse, un travail ou des éventualités d’étude ou de carrière à cause du jeu
    • supputer sur les autres pour acquérir de fonds et se sortir de situations pécuniaires excessives dues au jeu
  • L’expérience du jeu n’est pas mieux retracée par un épisode déséquilibré

Aujourd’hui, il faudrait introduire également (dans l’encadrement du jeu maladif) : les jeux vidéo et dans une autre ampleur la cyberdépendance, bien que ces deux derniers couvrent des caractères psychopathologiques distinctifs.

Les traitements psychologiques du jeu pathologique

Le jeu maladif est soigné par un traitement comportemental et cognitif. Celui-ci comporte surtout une étude des pensées non-fonctionnelles et un réaménagement cognitif. L’intérêt de cette avance est qu’elle permet au malade de découvrir un apaisement rapide. Ce traitement nécessite pourtant une résolution de changement importante.

le psychologue en ligne peut vous aidez : appelez nous au 01.75.75.40.10 suis de 2822

 

Articles similaires: